Les Etats-Unis, berceau de la chiropraxie

Les Etats-Unis sont le berceau de la chiropraxie, où la discipline a été fondée à la fin du XIXème siècle, par Daniel David Palmer.

Ce lecteur prolifique de littérature scientifique était parvenu à la conclusion que si les manipulations vertébrales étaient prodiguées pour leurs vertus curatives depuis des siècles, personne n’avait encore développé de recherche pour en expliquer les effets et améliorer les techniques.

Les premiers soins chiropratiques ont été dispensés par Palmer lui-même dès 1895. Il fonda deux ans plus tard la première école, à Davenport.

Entre 1913 et 1931, 39 états d’Amérique ont progressivement légalisé la chiropraxie.

A ce jour, plus de 75 000 chiropracteurs exercent dans les 50 états, qui tous ont reconnu la chiropraxie. Les manipulations vertébrales effectuées par les chiropracteurs sont prises en charge par le système d’assurance maladie gouvernemental Medicare.

On note également que la chiropraxie est dispensée au Walter Reed National Military Medical Center, l’un des plus importants hôpitaux militaires des Etats-Unis.

Pour la première fois en 2013, la prestigieuse American Medical Association recommande aux patients de consulter un chiropracteur en première intention pour le soin des lombalgies.